RESSOURCES NUMERIQUES

NOUVEAU !

Logo


Horaires d'ouverture

La Tronche Corenc Le Sappey-en-Chartreuse

Période scolaire

Mardi

16h-18h30

16h30-19h

16h30-18h

Mercredi

10h-12h

14h-18h30

10h-12h

14h-17h30

16h-18h

Vendredi

16h-19h

16h-19h

16h30-18h30

Samedi

10h-13h

14h-17h

10h-13h

10h30-12h30

Vacances scolaires


Fermeture le samedi après-midi

Mardi, mercredi, vendredi

15h-19h

Samedi: 10h-13h

Lundi*: 17h-18h30

Samedi*: 10h30-12h30


* sous réserve de la disponibilité des bénévoles / Eté compris

Nouveautés

Les bibliothèques achètent régulièrement de nouveaux titres.

Retrouvez toutes les nouveautés du réseau en cliquant sur les liens ci-desous

JEUNESSE ADULTE

Albums

Romans

Bandes dessinées

Mangas

Documentaires

Romans

Polars

Bandes  dessinées

Documentaires

LIVRES AUDIO

Prix du livre environnement 2019

En partenariat avec la Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère (MNEI)

Les bibliothèques du réseau participent au prix du livre environnement. Lisez la nouvelle sélection du Prix du Livre Environnement, complétez les fiches-papier après chaque emprunt (coups de coeur de 0 à 3) ou votez en ligne (sur le site internet de la MNEI) pour désigner le lauréat 2019

Acceder au vote en ligne

La sélection du Prix du livre environnement 2019

A contre-courant

par Choplin, Antoine
En remontant sa rivière, à pied, il progresse à contre-courant dans l'espace, mais aussi dans le temps, parcourant le chemin en quatre étapes, au fil des saisons. Ou comment confronter les coins familiers qu'il fréquente aujourd'hui avec le souvenir des montagnes arpentées hier, enfant, aux côtés de son père. Comment transformer une promenade dominicale en épopée. Comment explorer en terrain connu. Dans un récit qui mêle contrastes et interrogations sur l'écriture, Antoine Choplin a choisi de revenir aux sources. Celles de l'Isère, depuis sa confluence avec le Rhône jusqu'au glacier qui la voit naître, à plus de 2 600 mètres, dans le massif des Alpes. A chaque saison son chapitre, son paysage, son ressenti, ses rencontres. Quatre volets d'une marche intime qui entretient avec l'écriture une relation puissante. Une route pour s'enivrer de nature, d'histoire et de littérature.

Ça commence par moi : soyons le changement que nous voulons voir dans le monde

par Vidal, Julien
Afin de contribuer à changer le monde et de montrer à chacun qu'il est possible d'agir à son échelle, l'auteur a testé et adopté chaque jour pendant un an une nouvelle action écocitoyenne. Il en résulte 365 solutions simples et efficaces à mettre en oeuvre au quotidien pour diviser son empreinte écologique par quatre et le volume de ses déchets par dix tout en faisant des économies

La cosmologie du futur : petit traité d'écologie sauvage

par Pignocchi, Alessandro
Des mésanges punks qui se mêlent de politique, Des hommes politiques plus animistes que des Indiens d'Amazonie, Un anthropologue jivaro qui tente de sauver ce qui reste de la culture occidentale, Voici quelques habitants de ce monde nouveau où le concept de "nature" a disparu, où les plantes et les animaux sont considérés comme des partenaires sociaux ordinaires et où le pouvoir n'exerce plus aucun attrait. Après la lecture de ce livre, vous ne regarderez plus jamais les mésanges et les hommes politiques de la même façon.

Le bio au risque de se perdre

par Denhez, Frédéric
Nous souhaitons tous manger des produits sains, diversifiés, goûteux, sans traces de produits chimiques. Mais nous voulons aussi passer moins de temps à faire la cuisine, préserver le bien-être animal, maintenir le revenu des agriculteurs, protéger les paysages, etc. Et surtout acheter toujours moins cher et si possible en hypermarché ! Au milieu de ces enjeux souvent contradictoires, le bio s'est imposé et ne cesse aujourd'hui de se développer (+ 20 %/ an depuis 5 ans), malgré des prix jusqu'à un tiers supérieur à la moyenne. Mais qu'est-ce que le bio ? Est-il le même quand il est produit en France, en Ukraine, ou en Inde ? Est-il vraiment meilleur pour la santé et pour l'environnement ? Jusqu'où continue-t-on à parler de bio quand il devient industriel pour satisfaire la demande croissante ? Le bio doit-il vraiment se résumer à un simple label certifiant la suppression des intrants chimiques ? La marque, la provenance géographique, le goût, l'inscription dans un terroir, le type de culture, etc. ne doivent-ils pas désormais intégrer le cahier des charges du Bio ? Toute l'ambiguïté est là : si l'on veut être " bio ", faut-il acheter n'importe quel produit bio, ou bien faut-il s'astreindre à ne prendre que des produits qui profitent réellement aux paysans, au sol, à la biodiversité ? Finalement, un produit bio n'est-il pas d'abord un produit équitable pour ceux et celles qui le font, comme pour les générations futures ? L'enjeu est d'importance, alors que le succès du bio se fait aujourd'hui au détriment de son image, qui devient de plus en plus floue aux yeux des consommateurs.

Manifeste pour demain : l'économie sociale et solidaire, la voie d'avenir ?

par Bertrand, Philippe
À travers une série d’expériences concrètes à l’échelle locale, Manifeste pour demain dévoile le foisonnement des initiatives dont la majorité relève de l’économie sociale et solidaire. Cette économie a déjà une histoire et elle porte les germes d’innombrables solutions aux maux actuels : éducation, santé, logement, emploi, production, consommation… aucun secteur de vie n’est oublié. Malgré cela, de nombreux blocages freinent le déploiement de ces méthodes dans une société qui a perdu le sens de la mesure et de l’échange, et il est primordial de mettre en avant leurs avantages, de leur donner une autre envergure en les partageant, en suscitant un réel débat démocratique et en apportant des pistes pour qu’elles se développent. La société de « demain » est déjà en route avec ses emplois relocalisés, ses coopératives d’activités, ses structures d’insertion, ses nouvelles énergies, ses espaces de travail partagé et son interactivité entre les villes et les campagnes.

Ré-ensauvageons la France : plaidoyer pour une nature sauvage et libre

par Cochet, Gilbert
Au cours du XXe siècle, la défaite du sauvage a semblé totale. Nous avons progressivement fait le vide autour de nous. La litanie des disparitions se poursuit quotidiennement dans l'indifférence des décideurs, et les scientifiques prédisent une annihilation biologique qui ébranlerait jusqu'aux fondements mêmes de la civilisation humaine. Et pourtant, ce livre est un ouvrage optimiste. Tout n'est pas perdu, loin de là. Car, malgré tout ce que nous lui avons fait subir, la nature résiste. Mieux, elle revient ! Notre pays est le mieux placé pour faire en tête, la course de la plus belle nature européenne. Favoriser le retour de la nature sauvage est un excellent facteur de développement. Notre richesse naturelle est renouvelable et non-délocalisable. C'est l'enjeu économique de demain. La place pour la vie sauvage ne manque pas sur notre territoire ; elle ne manque que dans nos têtes. Nous voudrions contribuer à ménager cette place pour le bien-être et l'épanouissement de tous. Hommes, plantes et animaux : nous sommes tous liés et il est grand temps aujourd'hui de renouer avec notre famille. Il en va de notre survie.
Malvoyant
Thème par défaut

Rentrée littéraire 2019

Celle qui attend

par Zabka, Camille
Il y a ce moment où vous vous faites arrêter pour presque rien. Celui où l'on vous met en prison sans que vous puissiez savoir quand vous en ressortirez. Il y a cette petite fille qui vous attend avec votre femme. Et toutes ces lettres entre vous. Celle qui attend est le roman bouleversant d'une famille soudain entre parenthèses et de ce père confronté à la réalité carcérale - la promiscuité, l'ennui, le manque. Et de ce que les hommes imaginent dans les situations les plus difficiles pour conserver les liens. Réinventer l'amour.

Cent millions d'années et un jour

par Andréa, Jean-Baptiste
1954. C'est dans un village perdu entre la France et l'Italie que Stan, paléontologue en fin de carrière, convoque Umberto et Peter, deux autres scientifiques. Car Stan a un projet. Ou plutôt un rêve. De ceux, obsédants, qu'on ne peut ignorer. Il prend la forme, improbable, d'un squelette. Apatosaure'Brontosaure'Il ne sait pas vraiment. Mais le monstre dort forcément quelque part là-haut, dans la glace. S'il le découvre, ce sera enfin la gloire, il en est convaincu. Alors l'ascension commence. Mais le froid, l'altitude, la solitude, se resserrent comme un étau. Et entraînent l'équipée là où nul n'aurait pensé aller. De sa plume cinématographique et poétique, Jean-Baptiste Andrea signe un roman à couper le souffle, porté par ces folies qui nous hantent

Dévorer le ciel

par Giordano, Paolo
Dix ans après La Solitude des nombres premiers, un adieu à la jeunesse, un bouleversant roman d'amour et d'amitié. Chaque été, Teresa passe ses vacances chez sa grand-mère, dans les Pouilles. Une nuit, elle voit par la fenêtre de sa chambre trois garçons se baigner nus dans la piscine de la villa. Ils s'appellent Nicola, Bern et Tommaso, ce sont « ceux de la ferme » d'à côté, jeunes, purs et vibrants de désirs. Teresa l'ignore encore, mais cette rencontre va faire basculer sa vie en l'unissant à ces trois « frères » pour les vingt années à venir, entre amours et rivalités, aspirations et désillusions. Fascinée par Bern, personnage emblématique et tourmenté, viscéralement attaché à la terre somptueuse où il a grandi, elle n'hésitera pas, malgré l'opposition de sa famille, à épouser ses idéaux au sein d'une communauté fondée sur le respect de la nature et le refus du monde matérialiste, à l'image de la génération des années quatre-vingt-dix, tiraillée entre le besoin de transgression et la soif d'appartenance, mais entièrement tendue vers l'avenir, avide de tout, y compris du ciel. Traduit de l'italien par Nathalie Bauer Né en 1982 à Turin, Paolo Giordano est docteur en physique théorique. À l'âge de 26 ans, avec son premier roman, La Solitude des nombres premiers, il est le plus jeune auteur à obtenir le prestigieux prix Strega : deux millions d'exemplaires vendus, une trentaine de traductions dans le monde. Il confirme ensuite son talent dans Le Corps humain et Les Humeurs insolubles. Nathalie Bauer a publié plusieurs romans et traduit plus de cent ouvrages italiens, dont des'uvres de Mario Soldati, Primo Levi, Natalia Ginzburg, Marcello Fois et Michela Murgia. « Paolo Giordano possède une écriture attentive et sensible qui va au c'ur des choses sans craindre de décrire un sentiment aussi universel que l'amour et qui fait de Dévorer le ciel un livre extraordinaire. » Huffington Post « Un écrivain qui n'a pas peur de partir à la recherche de l'absolu. Et qui nous pousse à regarder au-delà des apparences. » Io Donna « Une suite à la hauteur de La Solitude des nombres premiers. Giordano parvient à créer un groupe de personnages complexes qui marqueront profondément le lecteur. » Trouw « Une réflexion captivante sur les rêves utopiques. » Frankfurter Allgemeine Zeitung

Esaü

par Kerr, Philip
Un thriller insolite, original, prenant, pour tous les fans du genre et de la montagne.Les dieux n'ont pas apprécié que Jack Furness, alpiniste de renom, cherche à gravir le Machapuchare, une montagne sacrée du sanctuaire des Annapurnas. Une avalanche a englouti son expédition, le laissant seul survivant. Lors de cette expédition interdite, il a découvert le crâne d'un hominidé qu'il offre à son ex-petite amie, le Dr. Stella, paléoanthropologue à Berkeley. Les analyses révèlent un bien curieux résultat : le crâne appartient à une espèce récente... Stella et Jack partent au Népal à la recherche de son origine... Un projet auquel le Pentagone ne demande qu'à participer. L'Himalaya ne constitue-t-il pas une base stratégique de premier plan'Pour l'espion infiltré dans l'expédition, peu importe s'il faut supprimer des vies pour accomplir sa mission... Cette fois, Philip Kerr nous entraîne à cinq mille mètres d'altitude dans une histoire à couper le souffle..

Je reste roi de mes chagrins

par Forest, Philippe
Le roman ressemble au théâtre puisqu'ils sont tous les deux pareils à la vie. Le monde entier est une scène, dit Shakespeare, et nous y sommes tous des acteurs. Depuis la nuit des temps, tous les soirs, les mêmes fables se répètent pour le plaisir du public. A tour de rôle, on reconnaît la sienne en n'importe laquelle des histoires qui se jouent sous nos yeux. La morale, amère, en est toujours la même : dépossédé enfin de tout ce qui fut à lui, chacun, au bout du compte, règne seulement sur les chagrins qui lui restent et dont il ne garde que le souvenir, dont il ne conserve que le secret. Mais lorsque les acteurs, sous les sifflets ou sous les applaudissements, se préparent à regagner leurs loges, une image persiste que tout homme peut peindre, s'il le souhaite, lui donnant par exemple l'apparence de cet étang où, parmi les fantômes qui flottent à la surface, il aperçoit les flèches de feu de quelques poissons d'or brillant dans la lumière qui baisse. Les trois coups retentissent. Le silence se fait dans la salle. Le rideau se lève. La scène se situe en Angleterre. L'action se déroule vers le milieu du vieux XXe siècle. Un homme, le plus célèbre des Premiers ministres du Royaume-Uni, pose pour un autre qui le peint. On n'en dira pas plus pour l'instant. Drame ou comédie, le spectacle peut maintenant commencer, qui raconte à chacun le récit de ce qui fit sa vie.

Jour de courage

par Giraud, Brigitte
Lors d'un exposé en cours d'histoire sur les premiers autodafés nazis, Livio, 17 ans, retrace l'incroyable parcours de Magnus Hirschfeld, ce médecin juif-allemand qui lutta pour l'égalité hommes-femmes et les droits des homosexuels dès le début du XXe siècle. Homosexuel, c'est précisément le mot que n'arrive pas à prononcer Livio : ni devant son amie Camille, dont il voit bien qu'elle est amoureuse de lui, ni devant ses parents. Magnus Hirschfeld pourrait-il parler pour lui ? Sous le regard interdit des élèves de sa classe, Livio accomplit alors ce qui ressemble à un coming out. Deux histoires se mêlent et se répondent pour raconter ce qu'est le courage, celui d'un jeune homme prêt à se livrer, quitte à prendre feu, et celui d'un médecin qui résiste jusqu'à ce que sa bibliothèque de recherche soit brûlée vive. A un siècle de distance, est-il possible que Magnus Hirschfeld et Livio se heurtent à la même condamnation ?

La grande escapade

par Blondel, Jean-Philippe
La Grande Escapade raconte l'enfance - un territoire que Jean-Philippe Blondel a jusqu'à présent refusé d'explorer dans ses romans. Les années 70, la province, l'école Denis-Diderot en briques orange, le jardin public, le terrain vague. Et surtout, les habitants du groupe scolaire. Cette troupe d'instits qui se figuraient encore être des passeurs de savoir et qui vivaient là, avec leurs familles. 1975-1976 ou des années de bascule : les premières alertes sérieuses sur l'état écologique et environnemental de la terre ; un nouveau président de droite qui promet de changer la société mais qui nomme Raymond Barre premier ministre ; les femmes qui relèvent la tête ; la mixité imposée dans les écoles... Il y a les Coudrier, les Goubert, les Lorrain et les Ferrant ; il y a Francine, Marie-Dominique et Janick. Il y a des coups de foudre et des trahisons. De grands éclats de rire et des émotions. Tous les personnages sont extrêmement incarnés. On y est ! Dans l'ambiance et le décor. Et le lecteur peut suivre, page après page, Jean-Philippe Blondel qui nous fait faire le tour du propriétaire de ce monde d'hier.

Le coeur de l'Angleterre

par Coe, Jonathan
Comment en est-on arrivé là ? C'est la question que se pose Jonathan Coe dans ce roman brillant qui chronique avec une ironie mordante l'histoire politique de l'Angleterre des années 2010. Du premier gouvernement de coalition en Grande-Bretagne aux émeutes de Londres en 2011, de la fièvre joyeuse et collective des jeux Olympiques de 2012 au couperet du référendum sur le Brexit, Le cœur de l'Angleterre explore avec humour et mélancolie les désillusions publiques et privées d'une nation en crise. Dans cette période trouble où les destins individuels et collectifs basculent, les membres de la famille Trotter reprennent du service. Benjamin a maintenant cinquante ans et s'engage dans une improbable carrière littéraire, sa sœur Lois voit ses anciens démons revenir la hanter, son vieux père Colin n'aspire qu'à voter en faveur d'une sortie de l'Europe et sa nièce Sophie se demande si le Brexit est une cause valable de divorce. Au fil de cette méditation douce-amère sur les relations humaines, la perte et le passage inexorable du temps, le chantre incontesté de l'Angleterre questionne avec malice les grandes sources de crispation contemporaines : le nationalisme, l'austérité, le politiquement correct et les identités.

Les Choses humaines

par Tuil, Karine
Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale. Le sexe et la tentation du saccage, le sexe et son impulsion sauvage sont au cœur de ce roman puissant dans lequel Karine Tuil interroge le monde contemporain, démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire et nous confronte à nos propres peurs. Car qui est à l'abri de se retrouver un jour pris dans cet engrenage ?

Les enquêtes de Cormoran Strike (4) : Blanc mortel

par Galbraith, Robert
Lorsque Billy, un jeune homme perturbé, vient demander l'aide du détective privé Cormoran Strike pour enquêter sur un crime dont il pense avoir été témoin durant son enfance, Strike est perplexe. Billy, de toute évidence, est psychologiquement instable et ne parvient pas à se souvenir de nombreux éléments concrets. Il semble néanmoins sincère et son histoire crédible. Mais avant que Strike n'ait le temps de l'interroger, Billy, paniqué, parvient à s'enfuir.Afin de percer le mystère de l'histoire racontée par Billy, Strike et Robin Ellacott - autrefois son assistante et désormais sa partenaire à l'agence - s'engagent sur un chemin sinueux à travers les bas-fonds de Londres jusqu'à un sanctuaire secret au cœur du Parlement, puis dans un magnifique mais sinistre manoir de la campagne anglaise.Alors que l'enquête s'avère labyrinthique, la vie de Strike est également loin d'être rectiligne : sa nouvelle notoriété en tant que détective l'empêche désormais d'opérer en sous-main, comme à son habitude. De plus, sa relation avec son ancienne assistante devient plus périlleuse que jamais - Robin lui est certes indispensable professionnellement, mais leur relation personnelle se complique de jour en jour...

Millénium (6) : La fille qui devait mourir

par Lagercrantz, David
C'est par la mort tragique d'un homme - retrouvé amputé de certains de ses doigts et orteils - que commence cette aventure. La victime semble être un SDF que les autorités n'arrivent pas à identifier. Le médecin légiste, Fredrika Nyman, trouve l'affaire suspecte et prend contact avec Mikael Blomkvist. Bien malgré lui, cette histoire commence à intriguer le journaliste. Des témoins auraient entendu à plusieurs reprises le sans-abri divaguer au sujet de Johannes Forsell, le ministre de la Défense. S'agissait-il des délires d'un individu déséquilibré, ou pourrait-il y avoir un véritable lien entre les deux hommes ? Blomkvist a besoin de l'aide de Lisbeth Salander. Mais la jeune femme reste injoignable. A l'insu de tous, Lisbeth se trouve à Moscou, où elle est partie régler ses comptes avec sa soeur Camilla. Dorénavant elle sera le chat, pas la souris.

Miss Islande

par Auður Ava Ólafsdóttir
Islande, 1963'cent quatre-vingt mille habitants à peine, un prix Nobel de littérature, une base américaine, deux avions transatlantiques, voilà pour le décor. Hekla, vingt et un ans, emballe quelques affaires, sa machine à écrire, laisse derrière elle la ferme de ses parents et prend le car pour Reykjavík avec quatre manuscrits au fond de sa valise. Il est temps pour elle d'accomplir son destin : elle sera écrivain. Sauf qu'à la capitale, on lui conseille de tenter sa chance à l'élection de Miss Islande au lieu de perdre son temps à noircir du papier. Entre deux petits boulots, Hekla se réfugie chez Ísey, amie d'enfance convertie en mère de famille par un amour de vacances. Ou auprès de Jón John, fils illégitime d'un soldat américain qui rêve de quitter son île pour vivre de stylisme et de l'amour d'un autre homme' Avec la sensibilité, l'humour et la délicatesse qui lui sont si personnels, Auður Ava Ólafsdóttir interroge dans son sixième roman la relation de deux pionniers qui ne tiennent pas dans les cases, prisonniers d'un monde lilliputien et conservateur. Miss Islande est un magnifique roman sur la liberté, la création et l'accomplissement.

Murène

par Goby, Valentine
Hiver 56, François a 22 ans quand un accident le prive de ses bras. Bien au-delà de l'effroi, ce livre puissant raconte le combat de ce garçon, sa force et ses difficultés pour réintégrer non pas sa vie, mais une autre vie. Jusqu'au jour où, par-delà la vitre d'un aquarium, une murène lui réinvente un avenir et va lui ouvrir les portes d'une aventure singulière : les balbutiements du handisport.

Opus 77

par Ragougneau, Alexis
Préparez-vous à rencontrer : Claessens, le père, qui fut un grand pianiste avant de se tourner vers la direction d'orchestre et de devenir le chef émérite de l'Orchestre de la Suisse romande. Son surnom : "Le Commandeur"; Yaël, la mère, soprano au vibrato exceptionnel, d'origine israélienne; David, le fils aîné, violoniste absolu ; Ariane, la fille, pianiste virtuose, soliste exceptionnelle, et "diseuse" de notre récit ; Krikorian, qui enseigne l'art du violon à David. Tout commence par un long recueillement dans une basilique genevoise : Classens est mort. L'assistance attend qu'Ariane entame la marche funèbre que l'on se doit de jouer, traditionnellement, pour célébrer les Grands Hommes. A la stupéfaction générale, la partition choisie est différente : ce sont les notes du concerto de Chostakovitch pour violon et orchestre, le fameux Opus 77 du compositeur russe qui s'élèvent vers les hauteurs de la cathédrale. La raison'Cette'uvre est la toile sur laquelle s'est tissé, au fil des ans, le destin tragique de la famille Claessens. C'est une mise à nu sans pitié, rythmée par les cinq mouvements du concerto, qu'offre aux auditeurs et aux lecteurs sidérés une jeune femme de 27 ans. Qu'est-ce donc qu'être un enfant "prodige"'Qu'attend donc un père de ses enfants et notamment de son fils aîné'Pourquoi David a-t-il sabré son génie en une seule soirée, lors de la finale du plus prestigieux des concours musicaux'Et Ariane, pourquoi s'est-elle enfermée dans le rôle de la soliste à la beauté froide, à la virtuosité diabolique'Qu'est-il advenu de l'amour fulgurant qui avait uni leurs parents dès le premier regard, dès la première note pleine de lumière jaillie de la gorge de Yaël. Les souvenirs remontent et s'écorchent aux arpèges vertigineux d'une pièce musicale qui semble la représentation d'un XXe siècle à feu et à sang.

Rien n'est noir

par Berest, Claire
« À force de vouloir m'abriter en toi, j'ai perdu de vue que c'était toi, l'orage. Que c'est de toi que j'aurais dû vouloir m'abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages'Et tout ça n'est pas triste, mi amor, parce que rien n'est noir, absolument rien. Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d'inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème. Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint. Frida aime par-dessus tout Diego, le peintre le plus célèbre du Mexique, son crapaud insatiable, fatal séducteur, qui couvre les murs de fresques gigantesques.»

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la mêmefaçon

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre. Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et'plus encore'de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit. Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert, les méandres d'un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman. Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu'animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d'injustice

Tous tes enfants dispersés

par Umubyeyi-Mairesse, Beata
Peut-on réparer l'irréparable, rassembler ceux que l'histoire a dispersés ? Blanche, rwandaise, vit à Bordeaux après avoir fui le génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, avec son mari et son enfant métis Stokely. Mais après des années d'exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Celle qui est restée et celle qui est partie pourront-elles se parler, se pardonner, s'aimer de nouveau ? Stokely, lui, pris entre deux pays, veut comprendre d'où il vient. Ode aux mères persévérantes, à la transmission, à la pulsion de vie qui anime chacun d'entre nous, Tous tes enfants dispersés porte les voix de trois générations tentant de renouer des liens brisés et de trouver leur place dans le monde d'aujourd'hui. Ce premier roman fait preuve d'une sensibilité impressionnante et signe la naissance d'une voix importante.

Un matin d'hiver

par Vilain, Philippe
Une femme rencontre un homme, ils s'aiment. Ils ont la vie de tout le monde. Un couple, un enfant, une certaine lassitude qui n'est pas désagréable, aussi. Un jour, Dan annonce qu'il va voir ses parents aux Etats-Unis. Seulement voilà, il n'y va pas. Il disparaît même complètement de la vie de la narratrice.Quinze ans après, l'obsession de la disparition s'étant émoussée, leur fille ayant grandi, d'autres hommes étant entrés dans sa vie, elle tente de gérer l'inexplicable. Peut-on vivre avec un fantôme ?

Une bête au paradis

par Coulon, Cécile
La vie d'Émilienne, c'est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d'un chemin sinueux. C'est là qu'elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu'à ce que l'adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s'appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance. Une bête au Paradis est le roman d'une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté

Une ville de papier

par Hodasava, Olivier
Etats-Unis, année trente. L'industrie automobile fait la pluie et le beau temps de l'économie américaine. Le pays, gigantesque, s'offre à des routes rectilignes qui en traversent chaque état. Les citoyens s'équipent en nouveaux modèles, le crédit marche à flot, les autoroutes fleurissent, les stations-services éclosent. Afin d'encourager ces trajets qui enrichissent géants du pétrole et adeptes du fordisme automobile, on offre à tour de bras des cartes autoroutières aux conducteurs. Et pour s'assurer qu'elles ne sont pas copiées par des concurrents, on y place des fausses villes en guise de signature invisible, des villes de papier. Desmond Crothers, jeune cartographe, conçoit une telle carte de l'état du Maine pour Esso. Mais sa ville aura un tout autre destin : elle existera vraiment, une fois qu'un commerçant obstiné décidera de la fonder quelques années plus tard, comme pour valider cette ville imaginaire. Autour de ce monde qui prend forme, on croise des cartographes, une violoniste au destin tragique, Stephen King, des acteurs venus pour y tourner un épisode de Twilight Zone, des amoureux qui n'ont que ce territoire pour s'épancher. C'est une ville à froisser, qui ne disparaîtra jamais vraiment. S'inspirant de la véritable destinée d'une telle ville de papier -Agloe, dans l'état de New-York-, Olivier Hodasava livre un roman émouvant et nostalgique d'un monde plié et déplié qui tente d'exister.