Horaires d'ouverture

La Tronche Corenc Le Sappey-en-Chartreuse

Mardi

16h-18h30

16h30-19h

16h30-18h

Mercredi

10h-12h

14h-18h30

14h-19h

16h-18h

Vendredi

16h-19h

16h-19h30

10h45-11h45

16h30-18h30

Samedi

10h-13h

14h-17h

10h-13h

10h30-12h30

Vacances scolaires (sauf l'été)
Fermeture le samedi après-midi

Mardi, mercredi, vendredi

15h-19h

Samedi: 10h-13h

Lundi*: 17h-18h30

Samedi*: 10h30-12h30

* sous réserve de la disponibilité des bénévoles / Eté compris

ATTENTION : FERMETURE EXCEPTIONNELLE

En raison d'un dégât des eaux, la bibliothèque le Verbe être est exceptionnellement fermée ce vendredi 22 juin.

La bibliothèque sera ouverte demain aux horaires habituels.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

 

Horaires de vacances

Du lundi 9 juillet au dimanche 2 septembre

A compter du vendredi 29 juin, la durée de prêt passe à 2 mois.

 

Le Verbe être

A partir du samedi 7 juillet la bibliothèque est fermée les samedis après-midi. 

Fermeture estivale du 23 juillet au 7 août inclus. 

Fermeture exceptionnelle le mardi 14 août. 

 

Bibliothèque municipale de Corenc

Mardi, mercredi, samedi : 9h30-13h

Vendredi : 15h-19h

Fermeture du lundi 6 au mercredi 22 août inclus

 

Bibliothèque municipale du Sappey-en-Chartreuse

Lundi : 17h-18h30

Samedi : 10h30-12h30

(sous réserve de la disponibilité des bénévoles) 

L'été sera livres

Vendredi 6 juillet à 19h30 

Dans le parc du musée Hébert 

Les bibliothècaires vous présentent sous une forme conviviale leur sélection de lectures pour l'été :  ambiance noire ou détente, romans médiatisés ou perles rares.... 

Amenez votre pique-nique !

Repli dans le musée en cas de pluie. 

Les p'tits loups prennent l'air

Durant tout l'été, des lectures dans les parcs municipaux de La Tronche et de Corenc

En partenariat avec la fête "Partir en livre" (11-22 juillet). 

Détail des dates en cliquant ci-dessous.

Des pochettes surprises pour partir en voyage

Tentez l'évasion en empruntant l'une de nos pochettes surprises...

A découvrir, un roman + un roman policier, une bande dessinée ou un album pour voyager dans la destination choisie... 

Une bonne manière de préparer vos vacances, ou de découvrir un pays sans partir!

Animation adulte

Bibliothèque de Corenc

Nouveautés de l'artothèque

15 nouveaux tableaux à découvrir sur les murs de la bibliothèque, qui vous emmènent en voyage jusqu'à la rentrée de septembre: principalement des photographies de paysages, dont les lieux ont été masqués. Saurez-vous retrouver où elles ont été prises?

A signaler notamment une photographie de Daniel Challe en lien avec Jean-Jacques Rousseau, deux oeuvres en noir et blanc du photographe Pierrot Men, ainsi qu'un collage et une lithographie de l'artiste Erro.

Bibliothèque de Corenc

 

Ci-contre: Jean-Pierre Bonfort, série "Traveling"

Prix du Livre Environnement 2018

Jusqu'au 21 septembre 2018

En partenariat avec la Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère (MNEI)

Lisez la nouvelle sélection du Prix du Livre Environnement, complétez les fiches-papier après chaque emprunt (coups de coeur de 0 à 3) ou votez en ligne (sur le site internet de la MNEI) pour désigner le lauréat 2018.

En 2017, les lecteurs avaient choisi "Le Dernier grand pingouin" de Jean-Luc Porquet.

L'aventure bibliothèque numérique continue.....

Du 20 Juillet 2017 au 30 Juin 2018

 

Le Verbe être participe à un dispositif de prêts de ressources numériques proposé par le Département.

VOD, presse en ligne, musiques actuelles et captation de concerts de musique classique sont à votre disposition gratuitement via le site de la bibliothèque.

Si vous êtes déjà inscrit à ce service : suivez le lien

Pour vous pré-inscrire (adhérents de plus de 18 ans des bibliothèques de la Petite Chartreuse, 1 adhérent par famille) , cliquez ici

Pour toute information l'équipe de la bibliothèque est à votre disposition.

 

Découvrez la « Médiathèque numérique de l’Isère »

Le Département de l’Isère et le Verbe être testent actuellement un service de ressources en ligne. Près de de 4000 films, 56 000 titres de musique, 950 revues, 1600 spectacles classiques sont ainsi à portée de clic des adhérents du réseau.


 

Malvoyant
Thème par défaut

Plan du réseau

Présentation

3 villes, 3 bibliothèques

48800 documents

Les services

Portail web commun

Catalogue commun

Accès au compte-lecteur

Des services spécifiques à découvrir dans chaque site

Pour S’inscrire

Dans la bibliothèque de votre ville de résidence

Le Verbe être

Corenc

Le Sappey-en-Chartreuse

 

 

Programme animations à télécharger

Prix du Livre Environnement 2018

Et il foula la terre avec légèreté

par Ramadier, Mathilde
Ethan, jeune ingénieur forage pour une compagnie pétrolière multinationale, reçoit une proposition de poste dans les îles Lofoten, au nord de la Norvège. Un gisement de pétrole y aurait été découvert, et une nouvelle plateforme pourrait y être érigée. Il quitte donc Paris pour le cercle polaire, pour un premier voyage d'acclimatation, afin notamment de rencontrer des géophysiciens déjà sur place. Au contact de la population locale, Ethan va se trouver confronté aux risques que représente un tel projet… C'est un voyage poétique et contemplatif, basé sur la philosophie d'Arne Naess (1912-2009), fondateur, très populaire en Scandinavie, du mouvement de l'écologie profonde (Deep Ecology). Cette dernière est conçue en opposition avec celle qu'il considère comme étant "superficielle" : c'est-à-dire l'ensemble des mesures prises par les Occidentaux ayant pour seul but d'améliorer leur niveau de vie, sans reconsidérer de manière significative la place de l'homme au sein de la nature.

L'empire de l'or rouge : enquête mondiale sur la tomate d'industrie

par Malet, Jean-Baptiste
Que mange-t-on quand on ouvre une boîte de concentré, verse du ketchup dans son assiette ou entame une pizza ? Des tomates d'industrie. Transformées en usine, conditionnées en barils de concentré, elles circulent d'un continent à l'autre. Toute l'humanité en consomme, pourtant personne n'en a vu.Où, comment et par qui ces tomates sont-elles cultivées et récoltées ?Durant deux ans, des confins de la Chine à l'Italie, de la Californie au Ghana, Jean-Baptiste Malet a mené une enquête inédite et originale. Il a rencontré traders, cueilleurs, entrepreneurs, paysans, généticiens, fabricants de machine, et même un « général » chinois.Des ghettos où la main-d'œuvre des récoltes est engagée parmi les migrants aux conserveries qui coupent du concentré incomestible avec des additifs suspects, il a remonté une filière opaque et très lucrative, qui attise les convoitises : les mafias s'intéressent aussi à la sauce tomate.L'Empire de l'or rouge nous raconte le capitalisme mondialisé. Il est le roman d'une marchandise universelle.

Le changement climatique : menace pour la démocratie ?

par Laramée de Tannenberg, Valéry
Sécheresses d'ampleur inédite, inondations torrentielles, élévation du niveau des mers, chute des rendements agricoles, migrations humaines, etc., le changement climatique bouleverse nos vies sous bien des latitudes. Ses effets se font aussi sentir sur nos institutions politiques. Car, comme le soulignent climatologues, politologues et stratèges militaires, si le réchauffement n'engendre pas forcément les crises, il en amplifie sévèrement les conséquences : en durcissant les conditions de vie dans de nombreuses régions du monde, il déstabilise les pays à faible gouvernance et pousse les populations à émigrer. De même, il accentue la pression sur les terres arables et sur l'accès à l'eau, avec le risque d'engendrer de violents conflits. De quoi fragiliser les sociétés qui n'auraient pas anticipé cette évolution... Tout l'enjeu pour les démocraties est là : comment éviter que la crise climatique actuelle ne débouche sur des conflits politiques ? Quels modes de développement mettre en place pour faire face à ces défis ? Et comment financer cette véritable transition écologique ?

Paul Watson : Sea Shepherd, le combat d'une vie

par Watson, Paul
En 2017, l'association Sea Shepherd fondée par le capitaine Paul Watson fête ses quarante ans. Quarante ans de lutte sans relâche pour la préservation des océans. Quarante ans sur la ligne de front. Une tête mise à prix par la mafia taïwanaise, son nom placé sur la notice Rouge d'Interpol suite aux mandats d'arrêt lancés par le Costa Rica et le Japon, une arrestation en Allemagne qu'il quitte en catimini les cheveux teints et une chemise hawaïenne sur le torse'Non, il ne s'agit pas du scénario du dernier 007, mais de quelques-uns des événements qui ont ponctué la vie mouvementée de Paul Watson ces cinq dernières années. Celui que le Time magazine a désigné comme l'un des vingt plus grands héros écologistes du XXè siècle n'a pas fini de faire parler de lui. Adulé par les uns, qualifié d'écoterroriste par les autres, il a trouvé refuge deux années durant en France. Un exil pendant lequel il a témoigné sans relâche des actions de Sea Shepherd, participé à la COP21 et rédigé un manifeste au titre éloquent, Urgence ! Si l'océan meurt nous mourrons (Glénat, 2016). Cherchant à anéantir l'association, le Japon n'est parvenu qu'à une chose, renforcer la détermination du capitaine et de son équipage : depuis l'arrestation de Paul Watson à Francfort en 2012, Sea Shepherd n'a jamais mené autant de missions et quelques-unes des campagnes les plus importantes ont été lancées. « Opération tolérance zéro » destinée à renvoyer chez eux les chasseurs de baleines en Antarctique, « Grind stop » pour faire cesser le massacre des globicéphales aux îles Féroé, campagne « Icefish » visant le démantèlement de braconniers dans l'océan Austral, « L'anti-captivité » pour mettre fin à l'emprisonnement des animaux dans les parcs aquatiques'Sea Shepherd, alias le berger de la mer, est sans doute l'organisation de défense des océans la plus combative au monde et entend bien le rester. Quarante ans, l'âge de la maturité'L'occasion en tout cas de revenir sur la création de Sea Shepherd, son évolution et ses perspectives d'avenir, mais aussi la vision de Paul Watson sur son séjour en France, la COP21 ou encore l'élection de Donald Trump. L'occasion aussi pour Lamya Essemlali de raconter la création de l'antenne française de Sea Shepherd en 2006 avec, pour seule dotation, un carton de tee-shirts ! Une antenne française qui est aujourd'hui l'une des principales entités sur le plan international. Sur la ligne de front

Séduire comme une biche, ou comment trouver le bon partenaire

par Panafieu, Jean-Baptiste de
Comment séduire et trouver le bon partenaire? Tout ou presque a déjà été écrit sur cette question vieille comme la vie. Alors en ce début de XXIe siècle après avoir pratiquement tout essayé, cet ouvrage propose de se tourner vers la nature pour trouver des réponses, parfois originales mais toujours efficaces.

Traque verte : les dernières heures d'un journaliste en Inde, roman d'investigation

par Astruc, Lionel
Hem, jeune journaliste indien, enquête en free-lance sur l'Opération traque verte. Cette effroyable guerre des matières premières est menée dans le centre de l'Inde par l'armée et la police. Après de longues recherches, Hem part à la rencontre d'Azad, un opposant naxalite en cavale depuis des décennies dans la forêt. Ces deux hommes sont happés par les atrocités commises pour extraire les ressources naturelles, l'un à travers ses reportages et l'autre par la lutte clandestine. Ces richesses enfouies dans les dernières forêts vierges sont une manne pour l'industrie et une malédiction pour les populations tribales. Ce roman est fondé sur une histoire vraie : le double meurtre de Hem et Azad, au coeur d'un drame écologique et humain qui se déroule derrière les frondaisons de la jungle, à huis clos. L'effervescence économique de l'Inde, souvent décrite comme une joyeuse épopée bollywoodienne, sème en ces lieux la mort et la terreur. Ce livre est un cri d'alarme qui saisit sous nos yeux l'instant où la société de consommation atteint son point de rupture.

Voyage-lecture 1,2,3 albums (2018)

Bonnes nouvelles du monde

par Serres, Alain
Dans la volière de Théophraste, vivent mille oiseaux. Du matin au soir, ils recueillent des nouvelles du monde et, le lendemain, les répandent de ville en village. Misère, guerre, violence, le vieux journaliste désespère tant les nouvelles sont sombres... jusqu'au jour où débarque Zunzuncito. Le plus petit des colibris du monde parvient à saisir de minuscules, mais très bonnes nouvelles ! Et si la vie prenait enfin de belles couleurs ?

Cours !

par Cali, Davide
Ray, jeune Afro-Américain, tape sur tout le monde. C'est l'unique moyen qu'il trouve pour exprimer l'immense colère qui l'habite. Traité de mauvaise graine et de pestiféré dans son collège, il passe son temps dans le bureau du proviseur M. Parker, son pire ennemi, un adepte de la punition collective. Suite à la mutation de ce dernier, Ray fait la connaissance de son remplaçant. Plutôt que de recevoir une énième punition, cet homme lui donne rendez-vous au stade pour un footing quotidien. Cette rencontre déterminante offre enfin à cet enfant la possibilité de s'exprimer autrement qu'avec ses poings. Il suffit parfois d'une oreille attentive, d'une main qui se tend pour faire changer le cours d'une vie, c'est l'expérience vécue par Ray, le héros de ce très bel album. Ce nouveau proviseur a compris que derrière la violence de cet enfant se cachait une très grande souffrance. Cette reconnaissance tardive, suivie d'un solide plan d'entraînement, donne à Ray une dignité, une place dans la société. Un récit fort et sensible qui place l'homme au centre des priorités.

L'histoire extraordinaire d'Adam R. : le nain qui devint géant, racontée par son chausseur personnel

par Lévy, Didier
Voici l’histoire véridique du seul nain qui, devenu adulte, se remit soudain à grandir et devint un géant de 2 m 34. Elle nous est contée ici par son voisin : à 4 ans, il fait la même taille qu’Adam, qu’il prend pour un enfant comme lui, puis il grandit et dépasse Adam, toujours nain. Avant d’assister à sa métamorphose incroyable, unique au monde : Adam, soudain, ne s’arrête plus de grandir… Devenu son ami et chausseur personnel, le narrateur ne parvient jamais à lui faire des souliers à sa taille… Un jeu sur les échelles, bien sûr, mais surtout, une merveilleuse histoire d’amitié par delà les différences.

L'incroyable histoire de l'orchestre recyclé

par Piquemal, Michel
À Cateura, un bidonville du Paraguay, 25 000 personnes vivent dans la misère à côté de la plus grande décharge de la capitale. En 2006, Favio Chavez, assistant social et guitariste, vient y monter un projet autour du recyclage. Il a alors une idée originale : le changement par la musique, pour redonner le sens de la beauté à ceux qui vivent au milieu des déchets. Les enfants apprennent à fabriquer des guitares avec des boites de conserves, un saxo avec une gouttière et des pièces de monnaie, des contrebasses avec des morceaux de bois et de bidons d’huile… Les parents retrouvent leur dignité, et les enfants musiciens, grâce à l’Orchestre de Cateura qui sillonne le monde, rêvent de demain… L’album raconte très poétiquement et simplement cette histoire vraie étonnante.

Les Robinsons de l'île Tromelin : l'histoire vraie de Tsimiavo

par Civard-Racinais, Alexandrine
Le 31 juillet 1761, Tsimiavo est à bord de l'Utile. Elle a été embarquée clandestinement dans les cales de ce navire de commerce avec 159 autres esclaves malgaches. Au coeur de la nuit, leur destin bascule : l'Utile heurte un récif de corail et fait naufrage. Les rescapés échouent sur un îlot de sable blanc et de cailloux, perdu au milieu de l'océan Indien. Quand l'équipage blanc prend le large sur une embarcation de fortune, Tsimiavo et les siens se retrouvent seuls, oubliés de tous. Comment survivre sur cet îlot du bout du monde ? C'est le défi qui les attend. Pendant des jours, des mois, des années, leur courage et leur ingéniosité vont faire des miracles. Une poignante leçon d'humanité, complétée par un dossier sur les missions archéologiques menées par Max Guérout sur Tromelin, l'île des esclaves oubliés.

Méditerranée

par Baudoin, Edmond
Edmond Baudoin publie chez Gallimard un beau livre, très personnel, sur le drame des migrants qui meurent chaque semaine en tentant de traverser la Méditerranée. mediterranee_couvCe n’est pas une bande dessinée. Ni un livre illustré traditionnel. Méditerranée, c’est le cri de douleur graphique d’un auteur né à Nice, qui ne peut imaginer la mer de son enfance que comme un lieu de rire, de joie, de vie. Mais quand sur la première page on voit le corps d’une fillette face contre le sable, on comprend de quoi, de qui il veut parler. « Là, sur la plage, la petite fille ne dort pas, elle ne rêve pas. Elle a rêvé. Devant, dans un bleu très bleu, la Méditerranée se souvient. » Ce sont les premiers mots, qui accompagnent cette image glaçante renvoyant à la fameuse du photo du petit Aylan, enfant kurde retrouvé mort sur une plage de Turquie. Edmond Baudoin raconte alors les espoirs de cette gamine du sud et de sa famille : une maîtresse, des amis blonds, de la neige, un jardin, un chat, un lave-linge, apprendre à lire et écrire… Ces courts textes sont coiffés d’encre et de peinture bleues et blanches, jetées en tourbillon sur les pages de ce format à l’italienne, comme les vagues d’une mer attirante mais dangereuse. Peinture quasi abstraite et texte ultra sobre. Le procédé est minimaliste, mais plein de rage et d’émotion. Et bien insensible serait le lecteur qui ne se laisserait pas submerger à son tour, par ce flot d’injustice et de morts d’être humains. Baudoin conclut son livre ainsi : « J’aime la Méditerranée, je suis né sur ses rives, j’ai m’y baigner. La Méditerranée, c’est la vie, elle doit le rester. »

Naya

par Lechermeier, Philippe
Naya a un don : la nuit, elle peut souffler des rêves colorés dans le sommeil de ses proches. Mais lorsque la guerre éclate au village, le talent de Naya ne sert à rien. Les hommes ont eu beau se battre avec bravoure et fierté, les ennemis ont gagné. Ils décident d’épargner les femmes et les enfants et les autorisent à quitter le village avec toutes les richesses qu’ils pourront emporter. Cette nuit-là, Naya souffle un rêve à toutes les femmes… Et le lendemain matin, ce ne sont pas des pièces d’or qu’elles portent sur le dos, mais leurs époux, fils ou frères qu’elles sauvent ainsi d’un funeste sort.

Nos plus grands rêves

par Wechterowicz, Przemyslaw
Évadez-vous du quotidien, inventez des rêves gigantesques ! Qu’ils aient de l’élan, qu’ils soient audacieux, fous, passionnants, voire même absurdes ! Marta Ignerska, l’une des plus talentueuses graphistes et illustratrices polonaises, lauréate de nombreux prix, a créé un livre extraordinaire autour du répertoire des rêves collectionnés par Przemysław Wechterowicz, courts et concis comme des haïkus. La cigogne rêve de vacances, le tapis veut s’envoler pour Mars, l’épouvantail aimerait avoir un ami sincère, les hauts talons rouges seraient ravis d’aller écouter un orchestre philarmonique. Et vous ? Soyez alors nos invités, rêvez avec nous, laissez-vous aller ! Restez dans la lune, cherchez-y des amandes bleues. Rêvez... à en perdre la tête.